Loading ...
Sorry, an error occurred while loading the content.
 

Présentation

Expand Messages
  • Berylune
    Bonjour, Je vois que nous ne sommes pas encore très nombreux sur cette liste mais je suis vraiment contente d avoir enfin trouvé une liste (française, même
    Message 1 of 3 , Oct 24, 2001
      Bonjour,
       
      Je vois que nous ne sommes pas encore très nombreux sur cette liste mais je suis vraiment contente d'avoir enfin trouvé une liste (française, même si les romans qui nous préoccupent sont anglais !!) pour parler de ma passion : les romans maritimes.
       
      Je me présente : Berylune, 21 ans, étudiante à Paris.
       
      Voilà, c'est tout pour le moment. Longue vie à cette Mailing list !
       
      Berylune, fée des océans
    • Passavant
      Ami de Lady Susan, j ai été inscrit (de force, il faut bien le dire...) par cette dernière dès la création de cette mailing liste alors que je ne
      Message 2 of 3 , Feb 15, 2002
         
        Ami de Lady Susan, j'ai été inscrit (de force, il faut bien le dire...) par cette dernière dès la création de cette mailing liste alors que je ne m'intéressai aucunement aux romans maritimes. J'ai donc suivi les débats de la liste depuis le début.
         
        Ma passion pour le Moyen Age (je suis en DEA de sigillographie médiévale à la Sorbonne) m'a déjà amené à m'intéresser à la marine médiévale, surtout celle des XIIe-XIIIe siècles. Le premier cycle des études d'histoire m'avait également permis de rencontrer les grandes batailles navales des XVIIe-XVIIIe siècles, ainsi que la technique de la bataille en ligne. J'ai malheureusement peu de temps pour perfectionner mes connaissances sur le sujet.
         
        Alors me direz-vous, pourquoi ce message ? Tout simplement parce que je viens de terminer la lecture de "Cap sur la gloire" et que j'éspère pouvoir participer activement à vos débats...J'ai été agréablement surpris par la facilité avec laquelle se lisait le style Alexander Kent même s'il s'agit d'une traduction. Le lecteur est très vite plongé dans l'ambiance de la vie sur un navire anglais du XVIIIe siècle et partage assez facilement le point de vue britannique alors que nous aurions tendance, nous Français, à nous placer du côté des "rebelles américains"...
         
        Passavant
         
      • Yves
        Bonjour à toutes et à tous, tout d abord je dois vous dire que je suis ravi de l existence de cette liste de diffusion, je n en n avais même pas rêvé, et
        Message 3 of 3 , Feb 18, 2002
           

          Bonjour à toutes et à tous,

           

          tout d'abord je dois vous dire que je suis ravi de l'existence de cette liste de diffusion, je n'en n'avais même pas rêvé, et pourtant je dois rêver souvent de littérature maritime... ainsi, je suis un marin de fauteuil de plus & néanmoins amateur invétéré de cette littérature qui n'a de « para- » que le nom, probablement, pour reprendre l'expression consacrée, parce que la mer est une métaphore parfaite de l'âme humaine et de ses tourments, et que, plus particulièrement, la littérature navale anglophone illustre à merveille toutes les dualités et tous les déterminismes qui nous animent.

          C’est donc la mer et la marine de guerre que j’aime par dessus tout, et la visite systématique de tous les musées de la marine que j’ai pu croiser sur ma route (Douarnenez, Brest, Lisbonne, Amsterdam, ou Rotterdam, ces derniers temps) ne m’en a pas encore dégoûté, ni la lecture de l’intégrale de CSF (j’ai lu vos messages précédents !), ni celle de la partie publiée en français de POB (dernier opus connu : L’Exilée), et encore moins Cap sur la gloire & Au service de Sa Majesté d’AK. J’attaque ce soir Armé pour la guerre !

          Forsterien donc pour l’aspect si rigoureux de ses livres, O’Brianien pour les qualités si spéciales de ses héros, et spécialement le traitement qu’il leur réserve, ou la naïveté de Maturin devant les femmes & les drogues, Kentien tout frais pour la violence inspirée de sa narration et la sauvage poésie de ses descriptions post-modernes ! C’est vrai je ne les lis pas dans le texte, et Ramage m’attend encore sur les rayons de ma bibliothèques, bien que je sois armé d’un dictionnaire bilingue de vocabulaire maritime, qui double le Merrien.

          Peut-être que quelques séjours de suite à Douarnenez n’ont pas calmé ma passion, en dépit d’expériences pas toujours très heureuses en dériveur ; enfin, j’espère pouvoir me payer une formation sur habitable à l’avenir. Je dois dire que je cumule les tares en étant aussi un fan du jeu Age of Sail II, et qu’au passage, sans mauvais jeu de mot, je fermerais les yeux si l’on piratait pour moi Seadogs, que je n’arrive pas à me procurer.

          À part cela — je sens que je vous lasse — je fais une thèse de littérature moderne à Nancy 2, sur Maurice Blanchot (rien à voir avec le sujet), je vis à Longwy (frontière Franco-belgo-luxembourgeoise), et je vais bientôt finir par croire en Bourdieu et ses bourdieuseries puisque j’ai constaté la présence sur la liste : d’étudiants, d’un citoyen belge, de médiévistes, de joueur(s), et d’un (seul ?) marin, brestois, qui plus est ; or le Moyen-Âge est aussi une de mes périodes de prédilection (je ne sais pas non plus résister à une abbaye romane ou à un château), je vis à deux kilomètres de la Belgique et je vais souvent me promener sur les pas du Poète assassiné (en Ardenne), et, j’ai eu deux oncles, par alliance, marins, brestois d’origine.

          Maintenant, peut-être pourrais-je soumettre à votre sagacité et à votre curiosité quelques remarques et questions qui me sont venus au fil de la lecture des archives de la liste ?

          1. Pourrais-je avoir les sources du message n° 69 (les gallons de rhum, de vin, de whisky, et d’eau sur la Constitution) ?
          2. je n’ai pas réussi à terminer Les Mutins de la liberté, le style m’irrite, la manière m’ennuie, le propos m’indiffère ; trouverait-on plus d’espace de liberté sur une frégate anglaise aussi despotique et bondée soit-elle que dans l’imposition d’une utopie ?
          3. à propos des destins croisés des différents héros : A-M sont à l’île de France (Maurice) en 1810 (Expédition à l’île Maurice) en même temps que RB dans ‘Beyond the Reef’, 1992, non traduit en français ;
          4. de même, RB navigue sur la station d’Amérique du nord (For My Country’s Freedom, 1995) en 1812, donc il aurait pu y croiser A-M dans Fortune de guerre & La Citadelle de la Baltique ;
          5. je suis heureux que le catalogue de l’exposition sur les pirates soit réédité, j’avais hésité à l’acheter la première fois, il est cher, mais en fait, vraiment beau ;
          6. enfin, je tiens à votre disposition une liste relativement sûre mais méritant confrontation de la chronologie des événements relatés par AK, de 1968 à 2001, je peux la poster en privé ou sur la liste, comme vous voudrez.

           

          Cordialement,

          Yves

          aymduran@...

           

        Your message has been successfully submitted and would be delivered to recipients shortly.