Loading ...
Sorry, an error occurred while loading the content.

Meta - call for papers

Expand Messages
  • Anthony Pym
    CALL FOR PAPERS SPECIAL ISSUE OF META ON TRANSLATION AND NETWORK STUDIES In the early eighties, the network became a popular metaphor in the social sciences
    Message 1 of 1 , Oct 31, 2005
    • 0 Attachment
      CALL FOR PAPERS
      SPECIAL ISSUE OF META ON TRANSLATION AND NETWORK STUDIES

      In the early eighties, the network became a popular metaphor in the
      social sciences and humanities. In sociology, geography,
      communications and linguistics, it was perceived as a welcome
      alternative to nation-state, field, institution and more
      generally `territory-based' approaches. Now, some twenty-five years
      later, there is a solid, established body of tried and tested
      research methodologies to map and analyse various kinds of networks
      (semantic, social and technological). There are also contested
      theories as well as greater awareness of the potential and limits of
      this metaphor. While the term has now lost much of its luster, it
      has started to surface more and more frequently in writings on
      translation studies. What meaning(s) and relevance does it have in
      this discipline? Beyond the metaphor, are the concepts and theories
      developed around the idea of network in sociology, linguistics or
      communications useful to describing and understanding translation as
      a professional practice, as a process and as a product? And to what
      extent?

      Embracing an interdisciplinary approach, this special issue of META
      seeks to explore the relationship between translation and network
      from methodological, descriptive and theoretical perspectives. We
      invite, in particular, submissions dealing with any of the issues
      raised below:

      - What is the history of this concept? How has it evolved over time?
      What does it really mean in other languages? Are the concepts
      of "network" and "réseau" really equivalent?
      - How can the notion of network apply to the way the translation
      profession is organized locally (translation service or department)
      and/or globally (professional associations, national or
      multinational agencies)?
      - What role do associations, publishing networks or literary agents
      play in producing and disseminating literary translation?
      - To what extent are network studies compatible with a polysystem or
      a `literary field' theoretical framework?
      - Beyond literature, what role does `networking' play in the
      importing/exporting of cultural goods across linguistic boundaries?
      - Translation, a key factor in the development of communication
      networks, has paradoxically so far received little attention from
      network analysts. How can this be remedied? What role do translation
      and adaptation play in communication networks and flows of
      information?
      - At the semantic level, what are the similarities and differences
      between the concepts of "network" and "field"?
      - How are semantic networks used in the study of translation
      processes, text analysis and translation pedagogy?
      - What are the methods for analyzing semantic and conceptual
      networks?
      - It is increasingly difficult to think of social and technological
      networks independently of each other. This has led some scholars
      (like Barry Wellman) to look more closely at the relationship
      between the two, and others (such as Bruno Latour) to even refute
      the distinction and merge the two categories into a single concept:
      the sociotechnological network. Assuming that there is, beyond the
      metaphor, a connection between the social and technological networks
      involved in the translation process, what is the nature of this
      connection? What forms can it take? How could such relation be
      studied and understood?
      - To what extent can social and cognitive approaches to translation
      studies inform discussion of this metaphor?

      EXPECTED DATE OF PUBLICATION- VOLUME 52: 2007
      LANGUAGES OF PUBLICATION: FRENCH, SPANISH OR ENGLISH
      PUBLICATION SCHEDULE:
      - 1st April 2006: deadline for submitting proposals (one-page
      or 500-1000 words abstract)
      - 30th April 2006: deadline for acceptance of abstracts;
      - 30th October 2006: deadline for submitting the full paper
      (6000 to 9000 words).
      CONTACT PERSON: All submissions should be sent to Hélène Buzelin:
      helene.buzelin@...

      APPEL À COMMUNICATIONS
      NUMÉRO SPÉCIAL DE META SUR LA TRADUCTION ET LES RÉSEAUX

      Au début des années quatre-vingts, la métaphore du réseau a conquis
      plusieurs champs des sciences humaines et sociales. En sociologie,
      comme en géographie, en communication et en linguistique, on y
      voyait alors une représentation plus flexible, plus adéquate et plus
      puissante que les notions de communauté, de champ ou d'institution,
      toutes liées à l'idée de territoire. Depuis cette époque, de
      nombreuses méthodes d'analyse de réseaux (techniques, sociaux,
      informatifs ou sémantiques) ont été développées puis éprouvées;
      certains se sont même risqués à formuler des théories, souvent
      contestées. Aujourd'hui, alors que ses forces et faiblesses sont
      mieux connues, cette métaphore semble de plus en plus présente en
      traductologie. Quelle(s) en sont les fondements, les significations
      (s) et ramifications dans cette discipline? Au-delà de la métaphore,
      à quel point les notions précises (voire les théories) développées
      autour de cette idée en linguistique, en sociologie et en
      communication peuvent-elles être utiles à la description de l'agent
      traduisant, des pratiques de traduction, du processus de traduction
      et de la traduction-texte? Quelles sont les limites de ces notions?
      En bref, quels sont les liens (effectifs ou possibles) entre la
      traductologie et les études de réseaux?

      Ce numéro spécial de META vise à explorer la relation entre la
      traduction et les réseaux sur les plans méthodologique, descriptif
      et conceptuel. Dans une perspective interdisciplinaire, nous
      sollicitons des contributions qui exploreraient, par exemple, les
      questions et thèmes suivants:
      - Quelle est l'histoire du concept, l'évolution de ses
      significations et sa valeur dans différentes langues? Le `network'
      renvoie-t-il vraiment aux mêmes réalités que le `réseau'?
      - À quel point la notion de réseau nous permet-elle de rendre compte
      de l'organisation de la profession aux niveaux local (bureau ou
      service de traduction) et global (associations professionnelles,
      agences nationales ou multinationales)?
      - Quel rôle les réseaux associatifs, réseaux d'éditeurs ou d'agents
      littéraires jouent-ils dans la production et la diffusion des
      traductions littéraires?
      - Une analyse de réseaux est-elle compatible avec les modèles du
      polysystème ou du champ littéraire?
      - En quoi les logiques de réseaux conditionnent-elles la traduction
      des biens culturels autres que littéraires?
      - La traduction interlinguistique est une condition du développement
      des réseaux de communication; une pratique à laquelle,
      paradoxalement, les analystes de réseaux ont porté peu d'attention.
      Comment combler cette lacune? Quel rôle les pratiques de traduction
      jouent-elles dans les réseaux de communication et d'information?
      - Au plan sémantique, quels sont les liens et différences entre les
      concepts de champ et de réseau?
      - Quelle place la notion de réseau sémantique/conceptuel a-t-elle
      dans l'étude du processus de traduction, dans l'analyse des textes
      et en pédagogie de la traduction?
      - De quels moyens dispose-t-on pour repérer et analyser les réseaux
      sémantiques et conceptuels?
      - Il apparaît de plus en plus difficile de penser les réseaux
      technologiques indépendamment des réseaux sociaux. Ainsi, plusieurs
      chercheurs (dont Barry Wellman) se sont consacrés à l'étude des
      relations entre les deux, tandis que d'autres (tels que Bruno
      Latour) ont proposé d'abolir la distinction et de fusionner les deux
      concepts en un: le réseau sociotechnique. En supposant qu'il existe
      un lien autre que métaphorique entre les réseaux techniques et
      sociaux impliqués dans les pratiques de traduction, comment étudier
      ce lien? Comment le comprendre? Quelles en seraient la nature et les
      formes?
      - Dans quelle mesure les approches cognitives et sociologiques en
      traductologie peuvent-elle dialoguer autour de cette métaphore afin
      de parvenir à une compréhension plus précise de leur objet?

      DATE DE PUBLICATION : VOLUME 52 : 2007
      LANGUE DE PUBLICATION : FRANÇAIS, ANGLAIS OU ESPAGNOL
      CALENDRIER
      - 1er avril 2006 : date limite pour soumettre une
      proposition (une page à simple interligne ou environ 1000 mots)
      - 30 avril 2006 : réponse de l'éditeur
      - 30 octobre 2006 : date limite pour la soumission de
      l'article (6000 to 9000 words).
      CONTACT: Toutes les propositions doivent être envoyées à Hélène
      Buzelin : helene.buzelin@...
    Your message has been successfully submitted and would be delivered to recipients shortly.