Loading ...
Sorry, an error occurred while loading the content.
 

Re: [fukuoka_farming] RE : RAW FOOD then WHICH AGRICULTURE...

Expand Messages
  • Tim Peters
    Sergio, I just got in on the conversation... What is of interest to me is the fact that eating things in as natural (uncooked, unrefined) a state as possible
    Message 1 of 56 , Mar 3, 2003
      Sergio,
      I just got in on the conversation... What is of interest to me is the fact
      that eating things in as natural (uncooked, unrefined) a state as possible
      had a huge impact on my dental health, as well as my immune sytem ability to
      fight off things. I noticed that variety in the diet is important, and one
      can get to much protien, sugar, oil (fats), etc. on a "natural" diet as well
      as a refined food diet... meat is a concentrated substance... and has it's
      list of potential troubles


      ----- Original Message -----
      From: "Sergio Montinola" <sjmosprey2001@...>
      To: <fukuoka_farming@yahoogroups.com>
      Sent: Sunday, March 02, 2003 9:39 AM
      Subject: Re: [fukuoka_farming] RE : RAW FOOD then WHICH AGRICULTURE...


      > DEAR CATHERING,
      >
      > ALL CANCER PATIENTS IN THE PHILIPPINES THAT I KNOW
      > HAVE DIED, ALL OF THEM ATE MEAT AND LOTS OF IT.
      >
      > REGARDS,
      > SERGE MONTINOLA
      >
      > --- Catherine Dionisi <catherine.dionisi@...>
      > wrote:
      > > Hi Jean Claude and Ingrid,
      > > I'll have to think over all this : I am convinced
      > > that cooked food is
      > > bad, but I haven't decided yet about meat, and
      > > especially about the
      > > optimal amount of it. Burger himself now recommends
      > > not to eat meat
      > > everyday, at least only once a day ; he changed his
      > > mind especially when
      > > his wife died of cancer
      > > Yes, I'd be interested by Ingrid's health problems
      > > related to her raw
      > > vegan past, and also by your chidren's problems
      > > related to a more fruit
      > > based diet.
      > > Amicalement,
      > > Catherine
      > >
      > > PS :By the way, I have written an article about raw
      > > food which is a
      > > summary of a study with my comments (it's in French
      > > and you might have
      > > already read about the study itself):
      > >
      > >
      > > Les chats de Pottenger
      > >
      > > Nous fîmes tout d'abord une première série
      > > d'expériences qui consista à
      > > comparer un groupe de chats recevant 2/3 de viande
      > > crue (et 1/3 de lait
      > > cru) avec un autre groupe de chats recevant cette
      > > fois-ci 2/3 de viande
      > > cuite (et 1/3 de lait cru). Alors que les chats
      > > nourris entièrement de
      > > cru jouissaient d'une excellente santé, les chats
      > > nourris de viande
      > > cuite souffraient de toutes sortes de troubles
      > > fonctionnels et/ou
      > > dégénératifs familiers en médecine humaine. Voici ce
      > > qui arriva aux
      > > pauvres matous ayant eu le malheur de recevoir de la
      > > viande cuite (et du
      > > lait cru) :
      > >
      > > - certaines chattes ne parvenaient plus à être
      > > portantes (les
      > > mâles utilisés pour la reproduction étaient normaux,
      > > nourris à la viande
      > > crue, et de fécondité éprouvée, éliminant ainsi
      > > toute possibilité de
      > > stérilité du mâle)
      > > - les femelles nourries de viande cuite présentaient
      > > souvent des
      > > atrophies ovariennes et des congestions utérines,
      > > tandis que les mâles
      > > montraient souvent une spermatogenèse déficiente
      > > - les avortements , rares chez les chattes nourries
      > > de cru,
      > > devinrent très communs, allant de 25% dans la
      > > première génération
      > > jusqu'à 70% dans la seconde génération
      > > - la mise-bas qui se déroulait sans douleur et sans
      > > difficulté
      > > chez les chattes au cru, devint difficile, de
      > > nombreuses chattes mourant
      > > en cours de travail
      > > - de nombreuses chattes présentèrent une lactation
      > > déficiente
      > > - les femelles n'arrivaient plus à s'occuper de
      > > leurs petits d'une
      > > manière normale
      > > - le taux de mortalité des petits s'éleva
      > > - l'intérêt sexuel devint faible ou bien perverti
      > > - les femelles devinrent dangereuses à manipuler et
      > > les mâles
      > > perdirent leur agressivité naturelle
      > > - ces chats devinrent irritables, alors que ceux
      > > nourris au cru
      > > possédaient un excellent équilibre et se
      > > comportaient de manière
      > > prévisible
      > >
      > > - la vermine et les parasites intestinaux, auxquels
      > > les chats
      > > nourris de cru résistaient bien, abondait
      > > - les lésions cutanées et les allergies, quasiment
      > > inexistantes
      > > chez les chats restés au cru, devinrent fréquentes,
      > > empirant
      > > progressivement d'une génération à l'autre
      > > - de nombreuses lésions dégénératives apparurent :
      > > arthrites,
      > > néphrites, orchites, ovarites, cystites, affections
      > > thyroïdiennes,
      > > paralysies etc.
      > > - des diarrhées, suivies de pneumonie, emportèrent
      > > un grand nombre
      > > de petits
      > > - les causes usuelles de mort chez les chats adultes
      > > devinrent les
      > > pneumonies, les pleurésies, l'ostéomyélite, les
      > > méningites, les
      > > hépatites etc., tandis que les chats bénéficiant
      > > d'une nourriture
      > > entièrement crue mouraient principalement de
      > > vieillesse et de blessures
      > > de combat
      > >
      > > - les os présentaient des anomalies de structure et
      > > une diminution
      > > du calcium évidents
      > > - dans la bouche, des symptômes maladifs apparurent
      > > dans les 3 à 6
      > > mois : gingivites, abcès, diminution du calcium, et
      > > finalement quelques
      > > pertes de dents, faits rares chez les chats nourris
      > > de cru
      > >
      > > Et voici maintenant ce qui arriva à la deuxième
      > > génération :
      > >
      > > - les petits montrèrent un développement irrégulier
      > > des os du
      > > crâne, une face plus longue et plus étroite avec un
      > > rétrécissement dans
      > > le tiers central, ainsi que des anomalies de
      > > configuration des
      > > maxillaires supérieur et inférieur (rétrécissements,
      > > maxillaire
      > > supérieur souvent proéminent ou rentrant.)
      > > - la sortie des dents était fréquemment suivie de
      > > saignement de
      > > gencive et de prostration
      > > - contrairement à ce qui se passait chez les chats à
      > > régime de
      > > viande crue, les dents de lait avaient des tailles
      > > et de formes
      > > irrégulières, sortant à des temps irréguliers,
      > > souvent retardées dans
      > > leur perte, et les dents surnuméraires ou
      > > manquantes étaient communes
      > > - les dents permanentes étaient plus irrégulières
      > > encore, en
      > > taille et en forme, que les dents de lait
      > > - les dents étaient mal alignées sur les deux
      > > arcades
      > > - la gingivite persistait, les gencives devenaient
      > > plus
      > > spongieuses, et des abcès se développaient
      > > graduellement aboutissant
      > > ainsi à des pertes de dents
      > > - on assista aussi à des résorptions de racines
      > >
      > > Quant aux petits de la troisième génération, ils
      > > étaient tellement
      > > dégénérés qu'aucun d'eux ne vécut jusqu'à l'âge
      > > adulte, terminant ainsi
      > > la lignée.
      > >
      > >
      > > Nous entreprîmes alors des expériences de
      > > régénération : des chats des
      > > première et deuxième générations des groupes nourris
      > > de viande cuite
      > > furent remis au régime de viande crue. Il fallut 4
      > > générations pour les
      > > régénérer. Dans la seconde génération, on observait
      > > une amélioration de
      > > la résistance aux maladies, mais les manifestations
      > > allergiques
      > > persistaient, et la reproduction était encore
      > > erratique. Dans la
      > > troisième génération, on pouvait encore observer des
      > > anomalies dans le
      > > squelette et les tissus mous, mais à un moindre
      > > degré.
      > >
      > > Nous fîmes également une autre série d'expériences :
      > > nous donnions à
      > > tous les chats 2 /3 de viande crue, mais, tandis
      > > qu'un groupe recevait
      > > en complément du lait cru, l'autre recevait du lait
      > > préalablement
      > > traité. Voici ce qui arriva :
      > > - Lorsque les chats avaient reçu, soit du lait
      > > enrichi en vitamine
      > > D par voie métabolique, les vaches laitières ayant
      > > reçu de la levure
      > > irradiée (l'irradiation des aliments est devenu
      > > aujourd'hui un procédé
      > > banal et courant), soit du lait pasteurisé, les
      > > animaux présentèrent des
      > > troubles analogues à ceux exposés ci-dessus, avec
      > > quelques variantes
      > > cependant : la durée de vie des mâles fut fortement
      > > écourtée, et l'on
      > > observa des changements osseux comportant du
      > > rachitisme chez certains
      > > jeunes animaux, ainsi que des résorptions de racines
      > > dentaires encore
      > >
      > === message truncated ===
      >
      >
      > __________________________________________________
      > Do you Yahoo!?
      > Yahoo! Tax Center - forms, calculators, tips, more
      > http://taxes.yahoo.com/
      >
      >
      > To unsubscribe from this group, send an email to:
      > fukuoka_farming-unsubscribe@yahoogroups.com
      >
      >
      >
      > Your use of Yahoo! Groups is subject to http://docs.yahoo.com/info/terms/
      >
    • michael
      The tartare and carpaccio taste better already. On Monday, March 17, 2003, at 04:34 AM, Ingrid Bauer/Jean-Claude Catry
      Message 56 of 56 , Mar 19, 2003
        The tartare and carpaccio taste better already.

        On Monday, March 17, 2003, at 04:34 AM, Ingrid Bauer/Jean-Claude Catry
        wrote:

        >
        >
        > Even if our digestive tract is the shortest of all primates (it's the
        > first time I read that, but you may be right), it is certainly far from
        > being as short as in carnivorous species, and also does not have the
        > mighty proteases, especially ureases, which carnivores do have !
        > .
        >
        > yes because we are not designed to be carnivorous and eat freshlly
        > killed
        > meats but we are designed to eat ripen meats on left over of
        > carnivorous
        > kill . this is a process where the proteins are starting to break
        > down and
        > free amino acids released.we don't need the high acid digestion of
        > carnivorous animals .
        > the cooking of meats is mimiking this natural predigestion but at the
        > the
        > expense of creating new compounds that doesn't exist in the meat some
        > are
        > known to be highlly cancerigenous .
        > By experiences of many peoples who are used to eat raw meats , it is
        > the
        > easiest food to digest, way easier than raw vegetables or nuts and
        > seeds
        > .fruits pass quicklly from the stomach to intestine but trigger exces
        > insuline secretion and by reaction require eating more shortly after .
        > we evolved as scavengers and gatherers of plants .
        > jean-claude
        >
        >
        >
        >
        > ------------------------ Yahoo! Groups Sponsor
        > ---------------------~-->
        > Your own Online Store Selling our Overstock.
        > http://us.click.yahoo.com/rZll0B/4ftFAA/46VHAA/bAOolB/TM
        > ---------------------------------------------------------------------
        > ~->
        >
        > To unsubscribe from this group, send an email to:
        > fukuoka_farming-unsubscribe@yahoogroups.com
        >
        >
        >
        > Your use of Yahoo! Groups is subject to
        > http://docs.yahoo.com/info/terms/
        >
        >
      Your message has been successfully submitted and would be delivered to recipients shortly.