Loading ...
Sorry, an error occurred while loading the content.

Re: [code-switching] Concerning MLF Model

Expand Messages
  • ngoie irene
    Bonjour Monsieur Sebastien je suis heureuse de vous lire. je suis d accord avec vous moi aussi j ai eu les mêmes difficultés lors de mon mémoire de Master.
    Message 1 of 7 , Jul 26, 2012
    • 0 Attachment
      Bonjour Monsieur Sebastien
      je suis heureuse de vous lire. je suis d'accord avec vous moi aussi j ai eu les mêmes difficultés lors de mon mémoire de Master. Le livre de Karima Ziamari , que je salue d'ailleurs en passant,m' a aidé à trouver la solution. le  MLFa des limites.
      Irène ngoie kyungu
      Université de Lubumbashi
      République Démocratique du Congo

      --- En date de : Mar 10.7.12, KITENGYE SOKONI SEBASTIEN <kitengyesokoni@...> a écrit :

      De: KITENGYE SOKONI SEBASTIEN <kitengyesokoni@...>
      Objet: Re: [code-switching] Concerning MLF Model
      À: "code-switching@yahoogroups.com" <code-switching@yahoogroups.com>
      Date: Mardi 10 juillet 2012, 17h50
















       









      Je m'excuse de prendre le débat peut-être au milieu. La méthode choisie est correcte mais il faut l'appliquer avec beaucoup de prudence car l'asymétrie entre  les morphèmes des langues en présence peut s'avérer trompeuse  et que la langue dont les morphèmes sont les plus fréquents ne puissent être perçue comme la langue matrice. J'ai rencontré des problèmes similaires lors de la rédaction de ma thèse de doctorat. Aussi ai-je pensé d'enrichir le MLF modèle par la TST. Cela m'a permis de modulariser le modèle de la langue matrice grâce à la théorie de dépendance et aux modules de la TST. J'ai observé que là où le dénombrement des morphèmes peut poser problème, la clarté apporté par les types de relation syntaxique, les modules syntaxiques et morphologiques surtout ainsi que les règles topologiques déterminent clairement où se trouve la langue matrice. Ainsi, j'ai pu réunir l'ensemble du modèle sous ce que
      j'appelle

      "MODREM" (MODularisation, RElations syntaxiques et Mlf). (voir un exemple de cette application dans http://mtt.upf.edu/mtt2009/21-SKitengyeSokoni.pdf

      Salutation cordiale à tous.

      Sebastien KITENGYE SKONI

      Kinshasa

      République Démocratique du Congo



      ________________________________

      De : Walid <walid_5890@...>

      À : code-switching@yahoogroups.com

      Envoyé le : Mardi 10 juillet 2012 9h43

      Objet : [code-switching] Concerning MLF Model



       

      Hi all,

      First of all, many thanks to those who helped me in choosing my model of analysis, especially doctors: Adam Blaxter, Leoni Kotze, Mark Sebba, Alia Amir and MAGNO. I found that MLF model is the most suitable for analyzing codeswitching in my written Personal ads. However, I could not solve the problem of Islands which MYERS-SCOTTON mentioned in her model. Thus, I followed the Chinese study in considering the language of more words in the personal ad as the Matrix language (ML) and treated all syntactical parts related to the Embedded Language (EL) as codeswitched. I considered any number of noun or adjective phrases or block of sentences related to EL as CS.

      My question is: is my method of counting any frequence of phrases and sentences related to EL as codeswitched correct?



      Your help is appreciated



      Walid Hassan

      MA student at El_fayoum University



      [Non-text portions of this message have been removed]



























      [Non-text portions of this message have been removed]
    Your message has been successfully submitted and would be delivered to recipients shortly.