Loading ...
Sorry, an error occurred while loading the content.

VA for Consultant, UNDP, Bangui -rfC1

Expand Messages
  • maurizio.giuliano@undp.org
    Dear all, You might be interested in this vacancy, viewable on ReliefWeb at http://www.reliefweb.int/rw/res.nsf/db900SID/OCHA-6MJNJZ?OpenDocument, which is
    Message 1 of 1 , Mar 4 4:18 AM
    • 0 Attachment

      Dear all,

       

      You might be interested in this vacancy, viewable on ReliefWeb at http://www.reliefweb.int/rw/res.nsf/db900SID/OCHA-6MJNJZ?OpenDocument, which is also pasted below.

       

      I would be grateful if you could circulate this through any channels you deem fit, and to encourage any suitable and interested candidates to apply.

       

      Thank you in advance for your cooperation.

       

      Yours,

       

       

      Maurizio Giuliano

      Chargé de l’Information Publique

      Bureau du Coordonnateur Résident et Humanitaire des Nations Unies

      Bangui, République Centrafricaine

      Email: giuliano@...

      Tel. +236-031825 (portable)     Tel. +88-216-50602764 (Thuraya)

      Tel. +236-611977 (bureau)     Fax +236-611732

       

      Contribute to the United Nations Office for the Coordnation of Humanitarian Affairs (OCHA)’s South Asia Earthquake Fund with a credit card donation.  Clik now on https://www.unfoundation.org/donate/donate.asp?program=earthquakefund and give generously.

       

       

       

      Consultant

      United Nations Development Programme (UNDP)

      UN programme

      Location city: Bangui
      Location country: Central African Republic
      Closing date: 18 Mar 2006

      Job Description


      Consultant (Travaux préparatoires et processus du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) en République Centrafricaine - Conseil et accompagnement du groupe thématique)

      Contexte

      La République Centrafricaine (RCA) est l’un des pays les plus pauvres du monde, figurant au 169ème rang selon l’Index du Développement Humain de 2003 et fait aussi partie de ces crises oubliées. Depuis les mutineries en 1996/1997, la RCA a été fortement affectée par des crises politico-militaires récurrentes, ainsi que par l’effondrement progressif de l’État. Des explosions successives de violence, suivies de tentatives vaines pour rétablir la stabilité, ont engendré un climat de méfiance et exacerbé la pauvreté ainsi que la crise humanitaire. Ainsi, la RCA n’a jamais connu de période de stabilité suffisamment longue pour permettre la reconstruction du tissu socio-économique national de nature à alimenter et soutenir le cadre étatique et à promouvoir un développement durable. A ce jour, malgré la permanence des facteurs de crise (insécurité, arriérés de salaires, pauvreté, corruption, influence sous régionale, faiblesse du tissu économique, etc.), la transition depuis 2003 a conduit à des élections réussies. Le bon déroulement des élections et la relative stabilité du pays ouvrent « une fenêtre d’opportunité ». Une intervention urgente, suffisante et stratégique donnerait au nouveau gouvernement le soutien nécessaire pour initier des réformes structurelles destinées à poser les bases d’un développement durable.

      Le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) constitue le cadre institutionnel pertinent et prioritaire pour soutenir les efforts du Gouvernement vers un développement durable de manière intégrée. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque mondiale appuient le Gouvernement de la RCA dans l’élaboration du CSLP. Une dizaine de groupes thématiques ont finalisé leurs rapports sectoriels respectifs. Lors du « Séminaire gouvernemental sur les priorités et les orientations de politique générale du gouvernement » (Bangui, 27 au 29 juillet 2005) , l’accent a été mis sur la nécessité de prendre en compte, de manière urgente et prioritaire, les questions de sécurité, de consolidation de la paix ainsi que les facteurs de crises potentielles. Pour donner suite à ces préoccupations, un groupe de travail thématique « sécurité, consolidation de la paix et prévention de crises » (SCPPC), a été mis en place.

      Ce groupe a pour mission de produire un document sectoriel de synthèse afin de permettre la prise en compte, à la fois stratégique et opérationnelle des questions susmentionnées, de manière spécifique (c’est-à-dire au même titre que les autres secteurs tels que la santé, l’éducation, les forêts, les mines, etc.) et de manière transversale, en s’assurant que chacun des autres secteurs intègre les facteurs de crises.

      Objectifs de la consultation

      1. Assister de groupe « sécurité, consolidation de la paix et prévention de crises » et assurer la finalisation d’un rapport sectoriel pour ce groupe
      2. Favoriser l’intégration stratégique des questions liées au conflit aux travaux des autres groupes sectoriels

      Activités

      1. Assister le groupe « sécurité, consolidation de la paix et prévention de crises » et assurer la finalisation d’un rapport sectoriel pour ce groupe

      Le travail attendu de la consultation a pour objet de :

      - Etablir et proposer un programme réaliste et efficace d’élaboration d’un rapport sectoriel pour le groupe SCPPC ;
      - Entreprendre toute action avec le groupe SCPPC permettant de finaliser, dans les meilleurs délais, le document sectoriel en cohérence avec la méthodologie utilisée dans les autres groupes sectoriels du CSLP (voir pour référence/exemple, le document sectoriel de la santé) ;
      - Renforcer les capacités du groupe SCPPC en termes d’analyse et de politique publique ;
      - Prendre en compte les premiers résultats de l’atelier tenu les 19 et 20 septembre 2005 (voir synthèse ci-jointe) ;
      - Faciliter un consensus sur l’analyse et la priorétisation des facteurs de la crise sur la base du document de discussion, « De l’Analyse à la Prévention des Conflits, République Centrafricaine » – Banque Mondiale (version provisoire octobre 05, non publiée), ayant recours à des personnes ressources externes au groupe si nécessaire ;
      - Préparer, diffuser, discuter et valider au sein du groupe des analyses plus spécifiques à chaque axe stratégique identifié à ce jour et à d’autres le cas échéant:

      ·                        prolifération des Armes légères et de petit calibre (ALPC) ;

      ·                        DDR des ex-combattants ;

      ·                        désastres naturels ;

      ·                        réconciliation nationale et justice ;

      ·                        réforme du secteur sécuritaire, FDS en particulier ;

      ·                        prévention de crises et alerte précoce.

      - Identifier, proposer et intégrer les personnes ressources pertinentes au groupe de travail ;
      - Préparer, organiser et animer un ou plusieurs ateliers pour finaliser le travail participatif sur les thèmes retenus pour le groupe;
      - Sur la base de l’ensemble des travaux, préparer de manière participative une version complète du document sectoriel ;
      - Engager les membres du groupe dans un travail d’appropriation, de revues multiples et faire circuler des travaux intérimaires à l’ensemble des partenaires clés nationaux et internationaux ;
      - Préparer et engager des travaux initiaux de budgétisation en collaboration avec le Ministère des finances afin d’intégrer des notions des coûts réalistes compte tenu des finances publiques et des perspectives fiscales, et
      - Organiser les travaux d’un comité de validation en vue de finaliser le document sectoriel de synthèse.

      2. Favoriser l’intégration stratégique des questions liées au conflit aux travaux des autres groupes sectoriels

      Le travail attendu de la consultation a pour objet de :

      - Etablir une priorétisation des groupes sectoriels en fonction de leur proximité des questions liées au conflit ;
      - Organiser une séance général avec l’ensemble des groupes (points focaux) et en collaboration avec la coordination gouvernementale, les autres assistances techniques et les partenaires soutenant le CSLP afin d’expliquer le processus de manière transparente et de créer un intérêt et une demande ;
      - Concevoir des séances de travail adaptées aux groupes prioritaires et des séances de sensibilisation plus légères pour les autres groupes ;
      - Organiser, élaborer le matériel nécessaire et animer ces séances en établissant les liens intersectoriels nécessaires, en collaboration avec la coordination gouvernementale, les autres assistances techniques et les partenaires soutenant le CSLP ;
      - Accompagner et assister les groupes dans l’intégration simplifiée des questions liées au conflit dans leurs travaux et leurs rapports, et
      - Etablir des mécanismes simplifiés de suivi en liant ce travail aux discussions et travaux sur l’alerte précoce.

      Méthodologie et approche

      Etant donné l’urgence et le temps limité pour aboutir à un document pratique et répondant aux priorités de la RCA, l’analyse sur des données primaires et secondaires doit prévaloir. Cependant, afin de conduire ces travaux de manière efficace et durable, l’appropriation par le groupe bénéficiaire et le transfert de connaissance doivent rester une priorité. Un travail flexible, constructif, orienté par des résultats réalistes est une condition essentielle à la réussite de la consultation. Enfin, les travaux de sensibilisation et formation doivent être fortement adaptés aux besoins des bénéficiaires et être le plus proches des réalités pratiques de la RCA.

      Calendrier

      ·                        Démarrage des activités : dès que possible

      ·                        Durée de la consultation : 3-4 mois

      ·                        Présence à Bangui : au moins 2 mois


      Reporting, évaluation et échange d’information

      Le/la consultant(e) devra fournir des rapports réguliers de ces activités à la coordination pour le CSRP du gouvernement centrafricain, au PNUD (Fabrice Boussalem) et à la Banque mondiale (Karene Melloul). En fin de parcours, il/elle devra rédiger une évaluation du travail réalisé (leçons apprises) et échanger ses expériences avec ses équivalents dans d’autres pays.

      Qualifications requises :

      - Maîtrise des processus et outils appliqués dans les CSRP ;
      - Connaissance et expérience des programmes de développement dans les pays affectés par les conflits ;
      - Maîtrise de l’approche de programmations axée sur les résultats ;
      - Qualité de leadership, facilitateur de travaux en groupe ;
      - Excellentes expressions orales et écrites ;
      - Francophone.

      Vacancies Contact

      Fabrice Boussalem ( fabrice.boussalem@... ) with copy to Adama-Dian Barry ( adama-dian.barry@... )

      Reference Code: RW_6MJNE7-97

       

       

       

    Your message has been successfully submitted and would be delivered to recipients shortly.