Loading ...
Sorry, an error occurred while loading the content.
 

Re: MEG overunity principle is not working: proof is here

Expand Messages
  • paranoidjester2001
    Did you remember to include the Aharanov-Bohm effect? Tom states that this is a requirement for the MEG. I personally wish I knew more about the MEG and
    Message 1 of 4 , Oct 26, 2005
      Did you remember to include the Aharanov-Bohm effect? Tom states that
      this is a requirement for the MEG.

      I personally wish I knew more about the MEG and ZPE-drawing devices,
      but I know someone who went to school with someone else who built a
      MEG generator where the OU was almost 9:1 for 30 seconds, but then
      the frequency gave and it wouldn't produce any more OU. He said
      something about how he built his MEG with cheap materials being the
      reason. I don't where he is today, but this is what my friend said he
      saw in person - 9:1 OU from Bill's MEG for about 30 seconds.

      I was wondering if anyone here knew of ANY zero point energy machines
      that do work if they are disenchanted with the MEG. Tom spoke of a
      simple-to-make OU device with nothing more than a charged capacitor
      and a magnet where you place the capacitor 90 degrees to the magnet's
      H-field. Is anyone familiar with this:

      http://www.cheniere.org/techpapers/vanflandern.htm

      My 2 cents


      --- In MEG_builders@yahoogroups.com, "Pascal_di_SCALA"
      <pdiscala@t...> wrote:
      >
      > Here is my analysis about the MEg principle:
      >
      >
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/COP2_iswr
      ong.jpg
      >
      > This analysis is not correct:
      http://jnaudin.free.fr/meg/megdsqth.htm
      >
      >
      > The reasons are:
      >
      > First, I made many various experimentations with a MEG which is a
      clone of Naudin's one version 3.1.
      >
      >
      > To see my experiments:
      > http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005.php
      >
      > (translate my website with: http://www.google.com/language_tools?
      hl=en)
      >
      > All gave negative results. With or without magnet nothing was
      changing in the output current and voltage.
      >
      > Not only teh MEG I test is not working, but it does not react at
      all to magnet presence inside it. See:
      http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005_5.php
      >
      >
      > But, with no magnet, the MEG is only a transformer.
      >
      > MEG magnet sends magnetic flux dividing in 2 equal parts in each C
      core. When a primary coil is feeded with current, it should pull the
      lagnetic flux of the magnet into the other C core side. Reluctance of
      the primary side should change because of inductrion lines, and so
      magnet magnetic's lines should go into the other C core side because
      reluctance is less important.
      >
      > This is WRONG!!! reluctance is a fonction of length, section,
      permeability, but not of other magnetic lines opposing or not the
      magnetic lines you want to insert into. It depends only of material
      used, ans material saturation. When saturated, no more magnetic lines
      can go inside, things are different then.
      >
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/reluctanc
      e.jpg
      >
      > If one studies more precisely magnetic circuits theory, thes es
      circuits are equivalents to electric circuits. One does not ask
      wether resistance change when a current flows throw a wire! Magnetic
      flux is algebraicly additive.
      >
      >
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivalen
      ce.jpg
      >
      >
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivalen
      ce2.jpg
      >
      > The flux created by primary adds to the flux created by the magnet,
      and we find a greater total flux one side, an a lesser total flux on
      the other side. But magnet flux itself has not moved at all! Each
      magnetic lines are together sharing space inside the core. When is
      there noi more space to share? When we reach saturation (what we have
      not, unless MEG is consuming energy, wasting this energy).
      >
      >
      >
      > Then, sayong that when you cut youy primary current, the magnet
      flux comes back to its place and then does a magnetic work which
      gives free energy is consequently WRONG! At best we so do have CÖP=1
      (with an ideal transformer, but in reality the COP is less because of
      electric frictions and various energy wastes).
      >
      > No overunity!
      >
      > If the MEG is working, it does not relay on this principle. But
      exotic explanation of MEg principle by Bearden is not in accordance
      with its patent, which relies on the previous explanation. What is
      more, its rare experiment pictures let us see the same principle. So
      I conclue that MEG is not working at all. My experiments go in this
      way, and I have made theses experiments to conclue to overunity, not
      to debunk the MEG, so I am not dishonest.
      >
      > We then understand why Bearden postpones commercialisation of MEG
      since 2003, sayong that maybe it will be never commercialised, with
      unclear arguments (artisanal production doesn't require so much
      money).
      >
      > There is only yet Naudin, but its claims about MEG are not in
      accordance with its results: oscilloscope datas are contradictory
      with its output charges, its circuit is not correctly feeding the MEG
      to fullfill whats we see on his scopes. See my website.
      >
      > Naudin who is french like me has never answered any of my emails
      about MEG since 2 years. There is some reason... Why does he
      experiment new devices so quickly, with astonishing COP, when only
      one successfull device is enough for energetic independance? But he
      does not developp the devices, and let it go down, to search an other
      one. Does he really succeed or is he lying? Maybe could he give us an
      answer, if he reads these lines... but he wills not answering
      questions, what is a shame.
      >
      > Here you can read the same post in french (my native language) for
      those who can read this language:
      >
      > ____________
      >
      >
      >
      > en français pour ceux qui comprennent la langue:
      > Voir mon analyse sous forme d'image ici :
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/COP2_iswr
      ong.jpg L'analyse faite du fonctionnement du MEG qui « prouve » sa
      surunité à COP=2 ne tient
      pas :http://jnaudin.free.fr/meg/megdsqth.htmVoici les raisons de
      ceci.Tout d'abord je tiens à dire que j'ai fait de très nombreuses
      expérimentations sur un MEG qui est une réplique exacte de celui de
      Naudin version 3.1.Voir mes
      expériences :http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005.phpToutes
      se sont révélées infructueuses. En regardant de plus près, j'ai fait
      le constat que toutes les mesures sur les courants et tensions de
      sortie des bobinages du secondaire ne changeaient pas avec ou sans
      aimant, et cela avec plusieurs types d'aimants plus ou moins
      puissants.Non seulement le MEG que je teste ne marche pas, mais
      surtout il révèle n'avoir aucune sensibilité à la présence ou non
      d'un aimant. Voir à ce
      propos :http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005_5.phpOr, sans
      aimant, le MEG n'est qu'un vulgaire transformateur, donc il fallait
      comprendre ce qu'il en est.L'aimant central du MEG envoie des flux
      magnétiques en part égale dans chaque morceau en U du cœur. Lorsqu'un
      bobinage primaire est alimenté, il est sensé repousser le flux
      magnétique de l'aimant de la branche dans laquelle il se trouve vers
      l'autre branche. En effet l'explication est que lors de l'apparition
      d'un champ magnétique contraire engendré par le primaire dans le cœur
      magnétique, le champ magnétique de l'aimant voit donc une résistance
      magnétique (appelée réluctance)de ce côté de cœur, et va faire passer
      son flux magnétique par l'autre branche. La réluctance s'exprime en
      fonction de la longueur, de la section et de la perméabilité
      magnétique du matériau que traverse le champ magnétique, et pas en
      fonction de la présence ou non d'autres lignes de champs magnétiques
      contraires. La réluctance (résistance au passage du flux magnétique)
      dépend uniquement du matériau présent et pas de ce qu'on fait passer
      dedans (sauf quand on arrive à saturation du matériau, auquel cas on
      ne peut plus faire rentrer d'autres lignes de champ magnétique
      dedans).
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/reluctanc
      e.jpg D'ailleurs si on étudie de plus près la théorie des circuits
      magnétiques, dans laquelle les circuits magnétiques sont équivalents
      aux circuits électriques, on ne se demande jamais si il faut changer
      la résistance d'un circuit quand on y insère un courant ! La
      résistance est une caractéristique physique du circuit. Les courants
      s'ajoutent dans les fils électriques, quelle que soit leur
      résistance. De même les flux s'ajoutent dans le cœur magnétique.
      >
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivalen
      ce.jpg
      >
      >
      http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivalen
      ce2.jpg
      > En fait, le flux engendré par le bobinage du primaire s'ajoute
      algébriquement au flux de l'aimant, et on trouve un flux total
      moindre dans un côté du cœur, et supérieur de l'autre côté. Mais cela
      ne veut certainement pas dire que c'est le flux de l'aimant qui s'est
      déplacé. En fait le flux de l'aimant comme celui engendré par le
      bobinage primaire se partagent l'espace intérieur du cœur magnétique
      et se côtoient (tant qu'il y a de la place, c'est-à-dire tant qu'on
      ne sature pas le cœur). Pour ce faire cela nous a coûté de l'énergie
      (l'énergie consommée dans le primaire pour produire ce flux
      contraire).La suite qui consiste à dire qu'en coupant le flux du
      primaire, le flux de l'aimant qui était passé de l'autre côté
      revient, et que ce faisant il effectue un travail dans le secondaire
      ne tient donc plus. Et justement c'était ça l'énergie gratuite
      récupérée de l'aimant : ce travail qui n'existe pas. Du coup le MEG
      analysé selon ce principe a un COP=1 au mieux (c'est-à-dire sans les
      pertes, que j'ai mis de côté pendant mon analyse). Rien de
      surunitaire.Donc si le MEG fonctionne ce n'est certainement pas selon
      de principe. Or, comme l'explication exotique donnée par Bearden ne
      correspond pas du tout au brevet du MEG, ni à ses publications
      expérimentales (c'est-à-dire les rares photos de son MEG), mais
      correspondent bien à ce principe d'énergie gratuite prélevée par le
      travail du flux de l'aimant, il semble bien que le MEG ne marche donc
      pas du tout. En tous cas mes expériences vont dans ce sens, et dieu
      sait si je les ai faites dans le but au contraire de démontre que le
      MEG fonctionne.Ainsi tout ceci ne serait qu'une vaste fumisterie.On
      comprend alors pourquoi Bearden a repousse depuis 2003 la sortie
      commerciale du MEG, finissant par dire qu'elle ne se ferait
      probablement jamais, tout en ne donnant toujours pas de plan détaillé
      de réalisation, et en invoquant des prétextes fumeux d'argent, alors
      que la production artisanale ne nécessite pas les sommes sont il
      parle.Il reste Naudin, seul au monde à proclamer avoir réussi un MEG
      et dont les résultats donnés sur ses captures d'oscillo sont
      incohérents avec son montage, et qui ne répond pas aux questions sur
      le MEG.Je penche donc pour la thèse de la vaste fumisterie, soutenue
      par Naudin qui soit se trompe, soit est incompétent, soit les deux,
      soit désinforme volontairement sur les sujets des énergies libres.
      D'ailleurs on constate à quel point il est productif : ses inventions
      marchent à tous les coups, et dès qu'une d'entre elle marche, il
      l'abandonne complètement pour passer à une autre, sans jamais rien
      développer, alors qu'une seule invention fonctionnelle suffit à
      donner l'autonomie énergétique au monde. Puisque mon expérience du
      MEG me montre qu'il y a erreur (pour ne pas supposer triche
      volontaire) sur le MEG, que dire de TOUT le RESTE ?Quant en plus on
      ne répond pas aux questions, cela veut tout dire il me semble, non ?
      Bref, l'aventure MEG je la termine ici ; preuve étant faite que la
      théorie ne fonctionne pas, et que l'expérience ne fonctionne pas.
      Evidemment, je peux avoir fait des erreurs expérimentales, mais alors
      que ceux qui les pointent pour dire : voilà ce qu'il aurait fallu
      faire le fassent et viennent me le dire après.
      >
    • esa_maunu
      Yes, i agree that experiments made only with a pure magnetic materials, gives negative results. But there can be some other system,that gives rise to AG
      Message 2 of 4 , Nov 1, 2005
        Yes, i agree that experiments made only with a pure magnetic
        materials, gives negative results.
        But there can be some other system,that gives rise to AG effects.

        ESR,electron spin resonance is used in spectroscopy to detect
        presence
        of the materials,that have a ODD number of nucleons,materials that
        have a half integer spin structure,they are called paramagnetic
        materials.
        In a homogeneous magnetic field with this method we can find sharp
        resonances in a given magnetic field,and the resonance with
        reference frequency/magnetic field strenght tells,what paramagnetic
        material is observed.Also this radiation,when it is coherent, gives
        rise to Maser effect,when in standing wave mode.

        One of the paramagnetic materials is magnesium.When we have very pure
        magnesium in a homogenous magnetic field,we can have magnesium to
        resonance ( spin resonance ).With lot of simultaneously spin
        precessions in a paramagnetic material, this can lead to spontaneous
        magnetization.This magnetization is what we need to form the nested
        cylindrical EM fields to compress planck particle pairs (zero point
        field ).

        Planck particle pairs consists of the smallest particles,we can find.
        Also Planck particle pairs have a positive and negative charge,and
        spin gives an magnetic field for PPP.
        Now, with a external magnetic field ( nested cylindrical EM fields
        created by coherent spin precession radiation )we can collect or
        compress the PPP:s that have magnetic properties.

        This locally compressed area of PPP leads to repulsion from mass.
        It is the same system,that in a large scale makes the universe to
        expand.

        Esa



        --- In MEG_builders@yahoogroups.com, "Pascal_di_SCALA"
        <pdiscala@t...> wrote:
        >
        > Here is my analysis about the MEg principle:
        >
        >
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/COP2_isw
        rong.jpg
        >
        > This analysis is not correct:
        http://jnaudin.free.fr/meg/megdsqth.htm
        >
        >
        > The reasons are:
        >
        > First, I made many various experimentations with a MEG which is a
        clone of Naudin's one version 3.1.
        >
        >
        > To see my experiments:
        > http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005.php
        >
        > (translate my website with: http://www.google.com/language_tools?
        hl=en)
        >
        > All gave negative results. With or without magnet nothing was
        changing in the output current and voltage.
        >
        > Not only teh MEG I test is not working, but it does not react at
        all to magnet presence inside it. See:
        http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005_5.php
        >
        >
        > But, with no magnet, the MEG is only a transformer.
        >
        > MEG magnet sends magnetic flux dividing in 2 equal parts in each C
        core. When a primary coil is feeded with current, it should pull the
        lagnetic flux of the magnet into the other C core side. Reluctance
        of the primary side should change because of inductrion lines, and
        so magnet magnetic's lines should go into the other C core side
        because reluctance is less important.
        >
        > This is WRONG!!! reluctance is a fonction of length, section,
        permeability, but not of other magnetic lines opposing or not the
        magnetic lines you want to insert into. It depends only of material
        used, ans material saturation. When saturated, no more magnetic
        lines can go inside, things are different then.
        >
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/reluctan
        ce.jpg
        >
        > If one studies more precisely magnetic circuits theory, thes es
        circuits are equivalents to electric circuits. One does not ask
        wether resistance change when a current flows throw a wire! Magnetic
        flux is algebraicly additive.
        >
        >
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
        nce.jpg
        >
        >
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
        nce2.jpg
        >
        > The flux created by primary adds to the flux created by the
        magnet, and we find a greater total flux one side, an a lesser total
        flux on the other side. But magnet flux itself has not moved at all!
        Each magnetic lines are together sharing space inside the core. When
        is there noi more space to share? When we reach saturation (what we
        have not, unless MEG is consuming energy, wasting this energy).
        >
        >
        >
        > Then, sayong that when you cut youy primary current, the magnet
        flux comes back to its place and then does a magnetic work which
        gives free energy is consequently WRONG! At best we so do have CÖP=1
        (with an ideal transformer, but in reality the COP is less because
        of electric frictions and various energy wastes).
        >
        > No overunity!
        >
        > If the MEG is working, it does not relay on this principle. But
        exotic explanation of MEg principle by Bearden is not in accordance
        with its patent, which relies on the previous explanation. What is
        more, its rare experiment pictures let us see the same principle.
        So I conclue that MEG is not working at all. My experiments go in
        this way, and I have made theses experiments to conclue to
        overunity, not to debunk the MEG, so I am not dishonest.
        >
        > We then understand why Bearden postpones commercialisation of MEG
        since 2003, sayong that maybe it will be never commercialised, with
        unclear arguments (artisanal production doesn't require so much
        money).
        >
        > There is only yet Naudin, but its claims about MEG are not in
        accordance with its results: oscilloscope datas are contradictory
        with its output charges, its circuit is not correctly feeding the
        MEG to fullfill whats we see on his scopes. See my website.
        >
        > Naudin who is french like me has never answered any of my emails
        about MEG since 2 years. There is some reason... Why does he
        experiment new devices so quickly, with astonishing COP, when only
        one successfull device is enough for energetic independance? But he
        does not developp the devices, and let it go down, to search an
        other one. Does he really succeed or is he lying? Maybe could he
        give us an answer, if he reads these lines... but he wills not
        answering questions, what is a shame.
        >
        > Here you can read the same post in french (my native language) for
        those who can read this language:
        >
        > ____________
        >
        >
        >
        > en français pour ceux qui comprennent la langue:
        > Voir mon analyse sous forme d'image ici :
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/COP2_isw
        rong.jpg L'analyse faite du fonctionnement du MEG qui « prouve » sa
        surunité à COP=2 ne tient
        pas :http://jnaudin.free.fr/meg/megdsqth.htmVoici les raisons de
        ceci.Tout d'abord je tiens à dire que j'ai fait de très nombreuses
        expérimentations sur un MEG qui est une réplique exacte de celui de
        Naudin version 3.1.Voir mes
        expériences :http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005.phpToutes
        se sont révélées infructueuses. En regardant de plus près, j'ai
        fait le constat que toutes les mesures sur les courants et tensions
        de sortie des bobinages du secondaire ne changeaient pas avec ou
        sans aimant, et cela avec plusieurs types d'aimants plus ou moins
        puissants.Non seulement le MEG que je teste ne marche pas, mais
        surtout il révèle n'avoir aucune sensibilité à la présence ou non
        d'un aimant. Voir à ce
        propos :http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005_5.phpOr, sans
        aimant, le MEG n'est qu'un vulgaire transformateur, donc il fallait
        comprendre ce qu'il en est.L'aimant central du MEG envoie des flux
        magnétiques en part égale dans chaque morceau en U du cœur.
        Lorsqu'un bobinage primaire est alimenté, il est sensé repousser le
        flux magnétique de l'aimant de la branche dans laquelle il se
        trouve vers l'autre branche. En effet l'explication est que lors de
        l'apparition d'un champ magnétique contraire engendré par le
        primaire dans le cœur magnétique, le champ magnétique de l'aimant
        voit donc une résistance magnétique (appelée réluctance)de ce côté
        de cœur, et va faire passer son flux magnétique par l'autre
        branche. La réluctance s'exprime en fonction de la longueur, de la
        section et de la perméabilité magnétique du matériau que traverse le
        champ magnétique, et pas en fonction de la présence ou non d'autres
        lignes de champs magnétiques contraires. La réluctance (résistance
        au passage du flux magnétique) dépend uniquement du matériau présent
        et pas de ce qu'on fait passer dedans (sauf quand on arrive à
        saturation du matériau, auquel cas on ne peut plus faire rentrer
        d'autres lignes de champ magnétique dedans).
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/reluctan
        ce.jpg D'ailleurs si on étudie de plus près la théorie des circuits
        magnétiques, dans laquelle les circuits magnétiques sont équivalents
        aux circuits électriques, on ne se demande jamais si il faut changer
        la résistance d'un circuit quand on y insère un courant ! La
        résistance est une caractéristique physique du circuit. Les courants
        s'ajoutent dans les fils électriques, quelle que soit leur
        résistance. De même les flux s'ajoutent dans le cœur magnétique.
        >
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
        nce.jpg
        >
        >
        http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
        nce2.jpg
        > En fait, le flux engendré par le bobinage du primaire s'ajoute
        algébriquement au flux de l'aimant, et on trouve un flux total
        moindre dans un côté du cœur, et supérieur de l'autre côté. Mais
        cela ne veut certainement pas dire que c'est le flux de l'aimant qui
        s'est déplacé. En fait le flux de l'aimant comme celui engendré par
        le bobinage primaire se partagent l'espace intérieur du cœur
        magnétique et se côtoient (tant qu'il y a de la place, c'est-à-dire
        tant qu'on ne sature pas le cœur). Pour ce faire cela nous a coûté
        de l'énergie (l'énergie consommée dans le primaire pour produire ce
        flux contraire).La suite qui consiste à dire qu'en coupant le flux
        du primaire, le flux de l'aimant qui était passé de l'autre côté
        revient, et que ce faisant il effectue un travail dans le secondaire
        ne tient donc plus. Et justement c'était ça l'énergie gratuite
        récupérée de l'aimant : ce travail qui n'existe pas. Du coup le MEG
        analysé selon ce principe a un COP=1 au mieux (c'est-à-dire sans les
        pertes, que j'ai mis de côté pendant mon analyse). Rien de
        surunitaire.Donc si le MEG fonctionne ce n'est certainement pas
        selon de principe. Or, comme l'explication exotique donnée par
        Bearden ne correspond pas du tout au brevet du MEG, ni à ses
        publications expérimentales (c'est-à-dire les rares photos de son
        MEG), mais correspondent bien à ce principe d'énergie gratuite
        prélevée par le travail du flux de l'aimant, il semble bien que le
        MEG ne marche donc pas du tout. En tous cas mes expériences vont
        dans ce sens, et dieu sait si je les ai faites dans le but au
        contraire de démontre que le MEG fonctionne.Ainsi tout ceci ne
        serait qu'une vaste fumisterie.On comprend alors pourquoi Bearden a
        repousse depuis 2003 la sortie commerciale du MEG, finissant par
        dire qu'elle ne se ferait probablement jamais, tout en ne donnant
        toujours pas de plan détaillé de réalisation, et en invoquant des
        prétextes fumeux d'argent, alors que la production artisanale ne
        nécessite pas les sommes sont il parle.Il reste Naudin, seul au
        monde à proclamer avoir réussi un MEG et dont les résultats donnés
        sur ses captures d'oscillo sont incohérents avec son montage, et qui
        ne répond pas aux questions sur le MEG.Je penche donc pour la thèse
        de la vaste fumisterie, soutenue par Naudin qui soit se trompe, soit
        est incompétent, soit les deux, soit désinforme volontairement sur
        les sujets des énergies libres. D'ailleurs on constate à quel point
        il est productif : ses inventions marchent à tous les coups, et dès
        qu'une d'entre elle marche, il l'abandonne complètement pour passer
        à une autre, sans jamais rien développer, alors qu'une seule
        invention fonctionnelle suffit à donner l'autonomie énergétique au
        monde. Puisque mon expérience du MEG me montre qu'il y a erreur
        (pour ne pas supposer triche volontaire) sur le MEG, que dire de
        TOUT le RESTE ?Quant en plus on ne répond pas aux questions, cela
        veut tout dire il me semble, non ?Bref, l'aventure MEG je la termine
        ici ; preuve étant faite que la théorie ne fonctionne pas, et que
        l'expérience ne fonctionne pas. Evidemment, je peux avoir fait des
        erreurs expérimentales, mais alors que ceux qui les pointent pour
        dire : voilà ce qu'il aurait fallu faire le fassent et viennent me
        le dire après.
        >
      • smiteme727
        Pascal, I am new to the understanding of the MEG, but I am an EE living in Florida USA. Your work on the MEG 2004 and 2005 is excellent and well documented.
        Message 3 of 4 , Dec 30, 2006
          Pascal,

          I am new to the understanding of the MEG, but I am an EE living in
          Florida USA. Your work on the MEG 2004 and 2005 is excellent and
          well documented. There is only on thing I do not understand.

          In your calculation of output power you measure only one of the
          output coils and continually divide the results by 2. I do not
          understand this. The MEG is applying the output to each of the
          output coils equally (assuming the same output load resistance. It
          seems to me that you should be MULTIPLYING the measured output power
          by 2. In this case the best of your results is about a COP=>2.8

          Please clarify your rationale for this.

          John Hackett


          --- In MEG_builders@yahoogroups.com, "Pascal_di_SCALA"
          <pdiscala@...> wrote:
          >
          > Here is my analysis about the MEg principle:
          >
          >
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/COP2_isw
          rong.jpg
          >
          > This analysis is not correct:
          http://jnaudin.free.fr/meg/megdsqth.htm
          >
          >
          > The reasons are:
          >
          > First, I made many various experimentations with a MEG which is a
          clone of Naudin's one version 3.1.
          >
          >
          > To see my experiments:
          > http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005.php
          >
          > (translate my website with: http://www.google.com/language_tools?
          hl=en)
          >
          > All gave negative results. With or without magnet nothing was
          changing in the output current and voltage.
          >
          > Not only teh MEG I test is not working, but it does not react at
          all to magnet presence inside it. See:
          http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005_5.php
          >
          >
          > But, with no magnet, the MEG is only a transformer.
          >
          > MEG magnet sends magnetic flux dividing in 2 equal parts in each C
          core. When a primary coil is feeded with current, it should pull the
          lagnetic flux of the magnet into the other C core side. Reluctance
          of the primary side should change because of inductrion lines, and
          so magnet magnetic's lines should go into the other C core side
          because reluctance is less important.
          >
          > This is WRONG!!! reluctance is a fonction of length, section,
          permeability, but not of other magnetic lines opposing or not the
          magnetic lines you want to insert into. It depends only of material
          used, ans material saturation. When saturated, no more magnetic
          lines can go inside, things are different then.
          >
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/reluctan
          ce.jpg
          >
          > If one studies more precisely magnetic circuits theory, thes es
          circuits are equivalents to electric circuits. One does not ask
          wether resistance change when a current flows throw a wire! Magnetic
          flux is algebraicly additive.
          >
          >
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
          nce.jpg
          >
          >
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
          nce2.jpg
          >
          > The flux created by primary adds to the flux created by the
          magnet, and we find a greater total flux one side, an a lesser total
          flux on the other side. But magnet flux itself has not moved at all!
          Each magnetic lines are together sharing space inside the core. When
          is there noi more space to share? When we reach saturation (what we
          have not, unless MEG is consuming energy, wasting this energy).
          >
          >
          >
          > Then, sayong that when you cut youy primary current, the magnet
          flux comes back to its place and then does a magnetic work which
          gives free energy is consequently WRONG! At best we so do have CÖP=1
          (with an ideal transformer, but in reality the COP is less because
          of electric frictions and various energy wastes).
          >
          > No overunity!
          >
          > If the MEG is working, it does not relay on this principle. But
          exotic explanation of MEg principle by Bearden is not in accordance
          with its patent, which relies on the previous explanation. What is
          more, its rare experiment pictures let us see the same principle.
          So I conclue that MEG is not working at all. My experiments go in
          this way, and I have made theses experiments to conclue to
          overunity, not to debunk the MEG, so I am not dishonest.
          >
          > We then understand why Bearden postpones commercialisation of MEG
          since 2003, sayong that maybe it will be never commercialised, with
          unclear arguments (artisanal production doesn't require so much
          money).
          >
          > There is only yet Naudin, but its claims about MEG are not in
          accordance with its results: oscilloscope datas are contradictory
          with its output charges, its circuit is not correctly feeding the
          MEG to fullfill whats we see on his scopes. See my website.
          >
          > Naudin who is french like me has never answered any of my emails
          about MEG since 2 years. There is some reason... Why does he
          experiment new devices so quickly, with astonishing COP, when only
          one successfull device is enough for energetic independance? But he
          does not developp the devices, and let it go down, to search an
          other one. Does he really succeed or is he lying? Maybe could he
          give us an answer, if he reads these lines... but he wills not
          answering questions, what is a shame.
          >
          > Here you can read the same post in french (my native language) for
          those who can read this language:
          >
          > ____________
          >
          >
          >
          > en français pour ceux qui comprennent la langue:
          > Voir mon analyse sous forme d'image ici :
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/COP2_isw
          rong.jpg L'analyse faite du fonctionnement du MEG qui « prouve » sa
          surunité à COP=2 ne tient
          pas :http://jnaudin.free.fr/meg/megdsqth.htmVoici les raisons de
          ceci.Tout d'abord je tiens à dire que j'ai fait de très nombreuses
          expérimentations sur un MEG qui est une réplique exacte de celui de
          Naudin version 3.1.Voir mes
          expériences :http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005.phpToutes
          se sont révélées infructueuses. En regardant de plus près, j'ai
          fait le constat que toutes les mesures sur les courants et tensions
          de sortie des bobinages du secondaire ne changeaient pas avec ou
          sans aimant, et cela avec plusieurs types d'aimants plus ou moins
          puissants.Non seulement le MEG que je teste ne marche pas, mais
          surtout il révèle n'avoir aucune sensibilité à la présence ou non
          d'un aimant. Voir à ce
          propos :http://www.conspirovniscience.com/meg/expe2005_5.phpOr, sans
          aimant, le MEG n'est qu'un vulgaire transformateur, donc il fallait
          comprendre ce qu'il en est.L'aimant central du MEG envoie des flux
          magnétiques en part égale dans chaque morceau en U du cœur.
          Lorsqu'un bobinage primaire est alimenté, il est sensé repousser le
          flux magnétique de l'aimant de la branche dans laquelle il se
          trouve vers l'autre branche. En effet l'explication est que lors de
          l'apparition d'un champ magnétique contraire engendré par le
          primaire dans le cœur magnétique, le champ magnétique de l'aimant
          voit donc une résistance magnétique (appelée réluctance)de ce côté
          de cœur, et va faire passer son flux magnétique par l'autre
          branche. La réluctance s'exprime en fonction de la longueur, de la
          section et de la perméabilité magnétique du matériau que traverse le
          champ magnétique, et pas en fonction de la présence ou non d'autres
          lignes de champs magnétiques contraires. La réluctance (résistance
          au passage du flux magnétique) dépend uniquement du matériau présent
          et pas de ce qu'on fait passer dedans (sauf quand on arrive à
          saturation du matériau, auquel cas on ne peut plus faire rentrer
          d'autres lignes de champ magnétique dedans).
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/reluctan
          ce.jpg D'ailleurs si on étudie de plus près la théorie des circuits
          magnétiques, dans laquelle les circuits magnétiques sont équivalents
          aux circuits électriques, on ne se demande jamais si il faut changer
          la résistance d'un circuit quand on y insère un courant ! La
          résistance est une caractéristique physique du circuit. Les courants
          s'ajoutent dans les fils électriques, quelle que soit leur
          résistance. De même les flux s'ajoutent dans le cœur magnétique.
          >
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
          nce.jpg
          >
          >
          http://www.conspirovniscience.com/meg/images/MEG2005/analyse/equivale
          nce2.jpg
          > En fait, le flux engendré par le bobinage du primaire s'ajoute
          algébriquement au flux de l'aimant, et on trouve un flux total
          moindre dans un côté du cœur, et supérieur de l'autre côté. Mais
          cela ne veut certainement pas dire que c'est le flux de l'aimant qui
          s'est déplacé. En fait le flux de l'aimant comme celui engendré par
          le bobinage primaire se partagent l'espace intérieur du cœur
          magnétique et se côtoient (tant qu'il y a de la place, c'est-à-dire
          tant qu'on ne sature pas le cœur). Pour ce faire cela nous a coûté
          de l'énergie (l'énergie consommée dans le primaire pour produire ce
          flux contraire).La suite qui consiste à dire qu'en coupant le flux
          du primaire, le flux de l'aimant qui était passé de l'autre côté
          revient, et que ce faisant il effectue un travail dans le secondaire
          ne tient donc plus. Et justement c'était ça l'énergie gratuite
          récupérée de l'aimant : ce travail qui n'existe pas. Du coup le MEG
          analysé selon ce principe a un COP=1 au mieux (c'est-à-dire sans les
          pertes, que j'ai mis de côté pendant mon analyse). Rien de
          surunitaire.Donc si le MEG fonctionne ce n'est certainement pas
          selon de principe. Or, comme l'explication exotique donnée par
          Bearden ne correspond pas du tout au brevet du MEG, ni à ses
          publications expérimentales (c'est-à-dire les rares photos de son
          MEG), mais correspondent bien à ce principe d'énergie gratuite
          prélevée par le travail du flux de l'aimant, il semble bien que le
          MEG ne marche donc pas du tout. En tous cas mes expériences vont
          dans ce sens, et dieu sait si je les ai faites dans le but au
          contraire de démontre que le MEG fonctionne.Ainsi tout ceci ne
          serait qu'une vaste fumisterie.On comprend alors pourquoi Bearden a
          repousse depuis 2003 la sortie commerciale du MEG, finissant par
          dire qu'elle ne se ferait probablement jamais, tout en ne donnant
          toujours pas de plan détaillé de réalisation, et en invoquant des
          prétextes fumeux d'argent, alors que la production artisanale ne
          nécessite pas les sommes sont il parle.Il reste Naudin, seul au
          monde à proclamer avoir réussi un MEG et dont les résultats donnés
          sur ses captures d'oscillo sont incohérents avec son montage, et qui
          ne répond pas aux questions sur le MEG.Je penche donc pour la thèse
          de la vaste fumisterie, soutenue par Naudin qui soit se trompe, soit
          est incompétent, soit les deux, soit désinforme volontairement sur
          les sujets des énergies libres. D'ailleurs on constate à quel point
          il est productif : ses inventions marchent à tous les coups, et dès
          qu'une d'entre elle marche, il l'abandonne complètement pour passer
          à une autre, sans jamais rien développer, alors qu'une seule
          invention fonctionnelle suffit à donner l'autonomie énergétique au
          monde. Puisque mon expérience du MEG me montre qu'il y a erreur
          (pour ne pas supposer triche volontaire) sur le MEG, que dire de
          TOUT le RESTE ?Quant en plus on ne répond pas aux questions, cela
          veut tout dire il me semble, non ?Bref, l'aventure MEG je la termine
          ici ; preuve étant faite que la théorie ne fonctionne pas, et que
          l'expérience ne fonctionne pas. Evidemment, je peux avoir fait des
          erreurs expérimentales, mais alors que ceux qui les pointent pour
          dire : voilà ce qu'il aurait fallu faire le fassent et viennent me
          le dire après.
          >
        Your message has been successfully submitted and would be delivered to recipients shortly.